La danse des Bouffets

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La danse des Bouffets

Message  Admin le Ven 29 Avr - 19:10

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2015/02/la-danse-des-bouffets-chateau-arnoux-saint-auban.html

http://www.patrimoine.alpes-haute-provence.fr/la-danse-des-bouffets/

La Danse des Bouffets, Château-Arnoux-Saint-Auban.


La commune de Château Arnoux Saint Auban est située dans les Alpes de Haute Provence, le long de la Durance.

Cette commune porte son nom par la dualité de la commune ancienne médiévale de Château-Arnoux, et la création de la cité industrielle qui s'est constituée dans le village de Saint-Auban lors de la première guerre mondiale par la création d'une usine de fabrication d'armes chimiques.

Cette journée du 1 Février 2015 nous est proposée par Jean-Pierre Cassely, guide conférencier, conteur de rues.

http://www.provence-insolite.org/

Le rendez vous est donnée devant le monument aux morts de Château-Arnoux, monument qui mérite, à lui seul déjà, le détour. Le Maire du village, à la sortie de la guerre, fit un poème contre la guerre qui sert de support à ce Monument. Il y est gravé l'inscription pacifiste « Pax, Vox Populi », titre du poème.

Ce monument représente un homme qui brise son glaive sur son genou ; derrière lui, une femme pleure. Au sommet, un globe terrestre est entouré d’un rameau.




Le sujet principal de cette journée, la danse des "Bouffets" va pouvoir commencer. Cette danse paillarde avait lieu au Carnaval.

Très répandue en Provence au XIXème et au début du XXème siècle, cette danse a quasiment disparu de Provence. Elle porte le nom de "Boufflaculs" dans le Jura, "Soufflaculs" dans le Périgord, "La danse du soufflet" ou "Buffatière" dans le Languedoc, La danse Tiga-tiga-tiga catalane ou des Tio-Tios dans les Pyrénées Catalanes.

Dans la Collégiale Notre-Dame de Villefranche de Rouergue, un bas-relief sur l'une des stalles du XVème siècle (chef d'œuvre d'André Sulpice, sculpteur marvejolais), représente une scène de danse du soufflet, attestant ainsi l’ancienneté de cette coutume...

Cette danse paillarde n'est dansée que par des hommes revêtus de blanc, la pureté, qui dansent à "pèd cauquet", à cloche pieds, avec des grelots aux jambes. Ils frappent ainsi le sol régulièrement, façon de réveiller la terre, mais aussi de faire peur aux esprits malfaisants, les grelots utilisés aussi avec les crécelles, dans les maladies comme la lèpre ou autres maladies.

Ils soufflent avec des soufflets qui sont la représentation du sexe masculin de la farine blanche, ensemencement symbolique de la terre. Ils soufflent aussi sous les jupes des filles, et marquent celles dont la renommée est moins pure d'un trait de suie noire.

En pays catalan, le "tiga-tiga" ou "tio-tio" associe le feu avec le port d'un livre ancien sur le dos du meneur de jeu, livre impossible à lire pour certains danseurs et les autres cherchent à y mettre le feu, le symbole aussi du renouveau, le symbole de la destruction de l'ancien livre (l'ancien testament) au profit du livre nouveau (le nouveau testament).


La chanson principale qui rythme cette danse comporte des couplets très paillards comme celui-ci :

"Sian uno bando de bravo jouventuro
Avèn un grand fue que nous brulo
Se sian imagina pèr se lou fa passa
De prendre dei boufet au cuou se fa boufa
Au cuou se fa boufa au cuou se fa boufa"

dont la traduction peut être:

"Nous sommes une troupe de joyeux jouvenceaux
Nous avons un grand feu qui nous brûle
Nous avons imaginé pour se le faire passer
De prendre des soufflets et se souffler au cul
Et se souffler au cul et se souffler au cul."



Dans le midi, la langue d’Oc est très… directe, et ces couplets sont donc souvent forts savoureux !

Par exemple, le second jeu de mots joue sur cul/ quiou qui se prononce aussi “tiou” comme dans al tiou ”au tien”.

C'est ce jeu de mot qui a donné le nom de "Tiga-tiga" ou "Tiotios" à cette danse qui existe encore très profondément dans le pays Catalan.

Sources principales de mes informations :

http://espritsoufflaculs.cultureforum.net/t201-origine-de-la-danse-du-soufflet-ou-buffatiere

http://coeremieu.duo.free.fr/coeremieu.duo/La_Boite_a_Musiques/Entrees/2012/3/1_Carnaval___le_grand_souffle_!.html

http://amelielesbains.blogs.lindependant.com/tag/tio-tio



Les Bouffets Jarlandins existent depuis 5 ans pour tenter de remettre à l'ordre du jour cette danse, ce que nous sommes venus voir avec plaisir.

http://www.patrimoine.alpes-haute-provence.fr/la-danse-des-bouffets/

Ils se préparent sur la place du monument aux morts et partent vers la place de la Mairie où le spectacle va avoir lieu.


Le spectacle a lieu dans le soleil levant et en présence des musiciens tambourinaires et galoubets.

Un autre groupe est venu pour participer à cette fête, groupe qui joue de la cornemuse musette, musette du Berry. Et contrairement aux idées reçues et véhiculées quasi partout, la cornemuse n'est pas un instrument apporté par les Celtes, mais qui provient bien des Indes par l'Empire Romain. La musette est avec un seul bourdon et ne doit pas être confondu avec le biniou breton. Dans le cas présent, le groupe qui joue porte un nom ravissant : "Bourrée du Soir au Matin", "BSM" donc.

avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 469
Date d'inscription : 14/04/2010

http://espritsoufflaculs.cultureforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum